Nazisme et art : la collection Gurlitt qualifiée “d’époustouflante”

Les responsables du Musée de Berne par la voix de M. Frehner, ont qualifié le jeudi 27 novembre 2014  “d’époustouflante” la Collection de Cornelius Gurlitt, ce fils d’un collectionneur et marchand d’art proche des nazis et dont une partie des œuvres proviendrait de spoliations notamment de familles juives lors de la domination du IIIe Reich .
Parmi ces œuvres, on retrouve des artistes de renom international comme  Claude Monet (”Paysage de soirée”), Edgar Degas (”Femme nue entrant dans son bain”), Otto Dix (”Jeune fille”), Auguste Rodin (”Deux femmes”), Eugène Delacroix (”Deux chevaux et un cavalier”), Jean-Baptiste Corot (”Paysage avec arbre en premier plan”), Honoré Daumier (”Histoire ancienne 3: Achille sous sa tente”) ou encore Gustave Courbet (Femme avec une chèvre dans les bras”). “Nous nous efforçons d’améliorer au fur et à mesure la précision des listes, notamment en ce qui concerne l’attribution des oeuvres et l’adjonction ou la qualité des reproductions. Et nous publierons sans délai toutes les nouvelles informations étayées par les recherches”, précise le directeur du musée. Le musée de Berne doit s’assurer que ces tableaux n’ont pas été volés et s’il n’y a pas des personnes qui peuvent prétendre en toute légalité les récupérer s’ils sont issus de bien familiaux confisqués.

“La collaboration Paris, Vichy, Berlin, 1940-1945″ en librairie

La Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) du ministère de la Défense présente, en coédition avec les Archives nationales et les éditions Tallandier, le livre “Collaboration. Paris, Vichy, Berlin (1940-1945)”, de Thomas Fontaine et Denis Peschanski. Ce livre s’inscrit dans le cadre de la grande exposition actuellement présentée aux Archives nationales. Voici la présentation faite par le ministère : “Le 24 octobre 1940, sur le quai de la gare de Montoire, Pétain serre la main de Hitler. La France a fait le choix de la Collaboration. Mais qui a intérêt à collaborer ? Les Français, ou les Allemands ? Qui en sont les acteurs ? Qui s’est enrichi ? Quelle est l’ampleur de la collaboration militaire ? Quel rôle a joué Vichy dans la déportation des juifs de France, et dans la répression de la Résistance ? A quel point, intellectuels et artistes se sont-ils compromis ?”.

Ce livre réunit environ six cents documents comme des affiches, rapports, lettres, journaux intimes, insignes, tracts, procès-verbaux, mains courantes, pièces à conviction, registres d’écrou, albums photographiques, objets. Ces pièces d’archives authentiques sont commentées suivant une chronologie qui court de juin 1940 à avril 1945. Cet ouvrage prolonge l’exposition « Collaboration. Paris, Vichy, Berlin (1940-1945) », inaugurée le mardi 25 novembre 2014 par  Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, qui se tient à Paris à  l’hôtel de Soubise aux Archives nationales jusqu’ au 2 mars 2015.

Grande Guerre : l’hommage aux rugbymen morts pour la France

La Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) du ministère de la Défense et la mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale s’associent au comité départemental de rugby de Paris pour rendre un hommage solennel aux rugbymen morts pour la France pendant la Grande Guerre. Célébré sous le haut patronage de Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, cet hommage est articulé en trois séquences mémorielles, les vendredi 28, samedi  29 et dimanche 30 novembre 2014. Lire la suite »

27 novembre 1944 : vers la poche de Colmar

Le général Philippe Leclerc qui a libéré Strasbourg avec ses hommes n’a pas l’intention d’y demeurer l’arme au pied. Le 27 novembre 1944, la 3e division américaine est chargée de se substituer à la 2e DB. Le général français se prépare à prendre la route du sud dès le lendemain. Lire la suite »

27 novembre 1944 : un nouveau secrétaire d’Etat aux USA

Edward R. Stettinius est le nouveau secrétaire d’Etat nommé par le président des Etats-Unis Franklin D. Roosevelt. Il succède à Cordell Hull qui est démissionnaire pour raison de santé et était connu pour détester le général de Gaulle. Cette nomination est officialisée alors que les Américains mettent un point final aux hostilités âux îles Palau. En effet, les opérations prennent fin à Peleliu. Environ 13 000 Japonais ont péri dans les combats qui se sont déroulés sur cette île et celle d’Angaur. Les soldats US font environ 400 prisonniers. Les Américains de la 81e division d’infanterie et de la 1re division de marines ont eu pour leur part 1 792 tués et environ 8 000 blessés. Le nouveau secrétaire d’Etat apprend qu’une contre-attaque générale des forces américaines a lieu aux Philippines sur l’île de Leyte. La marine subit de nouvelles attaques violentes de Kamikazes et le cuirassé “Colorado” et les croiseurs “Saint-Louis” et “Montpellier” sont endommagés.

27 novembre 1940 : l’avenir de Saint-Pierre-et-Miquelon

Le général de Gaulle fait le point sur les informations qui lui ont été fournies sur la situation à Saint-Pierre-et-Miquelon. Un climat très favorable à la France libre y domine. Seulement l’administration a refusé la rupture avec Vichy et la présence d’un bateau le “Ville-d’Ys” rend la situation compliquée même si d’autres informations attestent son départ vers les Antilles.

Lire la suite »

27 novembre 1940 : clarifier la presse française d’Angleterre

Le général de Gaulle ne tient pas à ce que des confusions naissent entre les différents organes de presse en langue française qui s’expriment en Grande-Bretagne ou dans l’Empire britannique.  Il sait qu’ils sont considérés par les auditeurs et les lecteurs comme représentant le point de vue du chef de la France libre ce qui n’est pas toujours vrai. Lire la suite »

27 novembre 1940 : une Marine marchande de la France libre

Le général de Gaulle émet une note concernant la Marine marchande et dresse une liste des navires qui ont rejoint la cause de la France libre. ” L’apport français de tonnage marchand à la cause alliée atteint actuellement 400 000 à 450 000 tonnes. Lire la suite »

Page Suivante »